COVID - 19 - Vous êtes professionnels du tourisme et nous vous soutenons !

Vous êtes professionnels et avez des horaires et jours d'ouverture à nous communiquer ?
Nous pouvons les relayer pour vous, contacter par e-mail l'office de tourisme  : contact@tourisme-leboulou.fr

Nouveauté : un document d'aide vous indiquant les mesures sanitaires que les entreprises touristiques pourront appliquer  ( transports page 19 / hébergements page 20 ) télécharger le document ICI 

Vous avez besoin de communiquer sur les protocoles d'hygiène et rassurez vos clients ? consulter la page spécial COVID-19 de notre site pro, un kit de communication vous est proposé avec affiches, visuels à télécharger.

Pour vous soutenir, nous  partageons avec vous du contenu qui vous sera utile !
Des Ateliers numériques réalisés en 2019 par Alexandra et Alexandre.
3 présentation : Facebook, Instagram, support de communication avec Canva .


ACCEDER AUX ATELIERS ICI

Alexandre notre Repsonsable NTIC a réalisé 3 vidéos thématiques.
Vous pouvez les intégrer à vos sites web, les partager sur vos réseaux pour enrichir vos contenus ! 


VIDEOS A DECOUVRIR ICI

D'autres conseils pour votre activité :

Activité en baisse ? vous pouvez consacrer ce temps à des actions extrêmement utiles, voire décisives, mais traditionnellement négligées par manque de temps.

1- Soignez votre E-réputation

Qu’on aime ou pas les sites d’avis, on n’échappe pas à cette tendance profonde de la société tout entière : vos clients parlent de vous et vous notent. Tout ce qui est dit sur vous (vous en tant que professionnel, bien-sûr), c’est ce qu’on appelle la e-réputation.
Maîtriser sa E-réputation demande un peu de temps… ça tombe bien :)

La pire chose à faire, c’est de se tenir à l’écart de ces sites sur lesquels on vous évalue : Trip AdvisorGooglePages JaunesTrivago… etc.

> Prendre la main (si vous ne l’avez jamais fait)
Si vous n’avez jamais pris le temps de prendre la main sur vos fiches, c’est le moment.
Prendre la main sur une fiche, ça signifie se déclarer propriétaire de votre établissement.
C’est essentiel car ça vous permet d’être avisé des notes et commentaires, et surtout de pouvoir y répondre.

Pour prendre la main, il faut rechercher votre établissement, puis cliquer sur le lien qui vous permet de revendiquer la propriété de l’établissement. Le site vérifie ensuite, en vous envoyant un courrier et/ou un email.

Lien utiles :
prendre la main sur sa fiche Google
prendre le contrôle de sa page tripadvisor
créer un compte gratuit Pages Jaunes (So Local)

> Optimisez votre/vos fiche(s)
Vous avez la main sur votre(vos) fiche(s), profitez-en pour remplacer les photos (moches) par des photos plus séduisantes que vous avez faites. Vérifiez toutes les informations : site web, horaire, tarifs… et corrigez les éventuelles erreurs ou approximations.

> Faut-il répondre aux avis ?
Oui, oui et re-oui ! Il faut répondre aux avis, surtout aux avis négatifs.
Un avis négatif peut très bien être une opportunité de se montrer professionnel.
L’important est de ne pas engueuler le client, mais de lui apporter une explication, voire des excuses (ça nous arrive à tous d’être moins bons certaines fois) le cas échéant.
Une bonne réponse à un mauvais avis peut s’avérer plus convaincante qu’un bon avis.

La bonne nouvelle : les statistiques sont formelles, les avis sont majoritairement positifs. Ce fameux dictons selon lequel « les clients ne s’expriment que quand ils sont mécontents » n’a donc pas sa place dans le digital.
Alors incitez-les à mettre des avis. Ah ben tiens, on a trouvé le lien avec 2ème point : prendre contact avec vos clients et suggérez-leur de mettre un avis !
 

2- Prenez contact avec vos clients

Vos clients sont confinés chez eux, comme vous. Tout est ralenti, le rapport au temps est totalement différent, et leur niveau d’attention est potentiellement plus important à un signe de votre part.

Attention : pas de mail “commercial” , c’est pas le moment !
Si vous êtes hébergeur : dites-leur combien vous pensez à eux qui n’ont probablement la chance d’être confiné dans un endroit aussi beau que le sud de la France et la ville du BOULOU. Et oui, on n’est pas les plus à plaindre. Et puis dites-leur que le temps de la convivialité reviendra vite, avec ses apéros en terrasse avec un bon verre de vin de notre beau terroir.
Attention à ce que ce message reste « amical » et non « commercial » ; ce serait déplacé et inutile vu les circonstances.

Si vous êtes restaurateur, dites leur que vous pensez à eux et que vous êtes impatient de les retrouver. Donnez leur une ou deux recettes sympas et faciles, parce que faire à manger 2 fois par jour pour toute la famille, ça risque de devenir un casse-tête.

Si vous êtes prestataire d’activité, site touristique, ou autre, c’est la même chose. Témoignez-leur votre empathie et évoquez le plaisir qu’on aura tous à sortir de cette crise.

> Avez-vous un outil d’emailing !?
Peut-être l’ignorez-vous : votre adresse de messagerie (Gmail, Orange, Hotmail…) n’est absolument pas conçue pour envoyer le même message à 500 destinataires, et encore moins à 1000 ou 10 000.
Pour ce faire, il est nécessaire (techniquement et légalement) d’utiliser un outil d’emailing.
Ça permet de créer une vraie newsletter. Ça intègre les obligations légales comme le lien de désabonnement. Ca permet d’avoir un suivi très fin d’un message et de ses retombées. Et aussi, ça évite de finir dans les courriers indésirables (spams) du destinataire.
Lequel choisir ? Je vous conseille :

Mailchimp : sa version gratuite convient parfaitement aux petites et moyennes structures. Seul hic, il est en anglais.
Deux autres logiciels gratuits et disponible en français :
Sendinblue 
Mailjet 

> Au fait , vous avez un fichier clients ?
euh… oui enfin plus ou moins… Et bien si ce n’est pas le cas, c’est l’occasion de vous créer un vrai fichier clients.
Prénom, nom, email… mettez tout ça dans un tableau (excel, Google Sheet ou autre) et tenez-le à jour !

Allez à vous de jouer et n'oubliez pas si vous avez des questions nous sommes disponibles pour y répondre : a.gouzy@tourisme-leboulou.fr

3 - Comment se préparer à l'après-confinement ?

L’après confinement se prépare aujourd’hui et se joue d’abord sur le principe de la confiance : celle que les clients et vos partenaires auront dans votre capacité à les accueillir dans les conditions de sécurité optimale pour eux et leurs familles. De nouvelles pratiques et de nouvelles valeurs ont surgi. Nous avons  recensé pour vous, quelques bonnes pratiques pour rassurer vos clients. Elles s’articulent autour de 4 engagements : l’hygiène sanitaire, l’agilité et la flexibilité, l’alimentation/restauration et les activités possibles.

Ces informations sont issues d’un webinaire assuré par la société Elloha le mercredi 15 avril 2020.


1) L’hygiène sanitaire avec la mise en place de protocoles

Il vous est fortement conseillé de mettre en place un protocole « sanitaire ». Il s’agit d’un protocole et non pas d’une certification qui serait trop longue à mettre en place. Pensez comme un hypocondriaque !

Ce protocole devra être largement diffusé auprès de vos clients, y compris sur vos supports de communication. Chaque protocole est différent suivant les structures. A vous d’en identifier le contenu en fonction de votre activité.

En ce qui concerne votre personnel :

  • identifiez une équipe dédiée comprenant un référent « sécurité sanitaire », ainsi que les postes et les membres du personnel indispensables dans des zones bien précises si votre établissement est vaste (des sous-référents par zone),
  • Renforcez l’hygiène personnelle et les règles d’hygiène en cas de toux de votre personnel en remettant dans toutes les salles communes le rappel des gestes barrières par exemple,
  • Surveillez étroitement la santé des employés (prise de température frontale le matin à l’embauche par exemple, pensez à l’avenant au contrat de travail),
  • Encouragez les employés malades à rester chez eux,
  • Fournissez des stations de désinfection des mains, des lingettes ou un spray désinfectants prêts à l’emploi, ainsi que des mouchoirs pour toute l’équipe,
  • Formez tous les employés sur l’évolution de l’infection et les mesures mises en place dans l’établissement.


Des mesures devront être détaillées pour chaque espace (ouvert au public, réservé aux employés) avec la mise en place de protocoles différents suivant les zones.

- Accueil / comptoir / espaces communs :

  • Garantissez les gestes barrières (voir si nécessité du port du masque), lavage des mains, présence d’un plexiglas, nettoyage des terminaux de paiement, mode de remise des clés…,
  • Définissez les facteurs de distanciation sociale de vos clients (dématérialisation des processus, file d’attente, séparation des places assises dans les espaces communs…). Balisez les points d’attente et de prise en charge des clients,
  • Définissez la fréquence de nettoyage et de désinfection pour les surfaces fréquemment touchées,
  • Prenez le temps de bien penser aux flux (limitez vos capacités et fractionnez vos sessions par exemple),
  • Dans les espaces communs, gérez si nécessaire des créneaux d’accès aux salles de sport, piscines, espaces d’enfants…
  • Et pour vos clients, il serait intéressant de dresser une liste, une carte des professionnels et des établissements de santé autour de chez vous (noms, distances, liens). Ces informations pourront être intégrées dans votre livret d’accueil et sur vos supports de communication.


- Chambres ou lieu de vie privatif (locatif) :

  • Indiquez si vous appliquez ou non le principe de la « jachère » et en préciser la durée : en heure, en jour, etc… Ce principe est primordial mais remet en question votre politique des arrivées ! Il vous est possible par exemple de décaler les jours d’arrivées pour laisser au moins un jour l’hébergement sans visiteur,
  • Complétez vos procédures habituelles de nettoyage par des mesures de désinfection,
  • Aérez les chambres au moins 30 minutes par jour,
  • Réalisez une petite notice affichée dans ce lieu de vie, précisant la nature des produits détergents ainsi que les désinfectants utilisés, l’attention que vous portez aux éléments fréquemment manipulées (poignées de porte, télécommande…), les méthodes de nettoyage des lignes de maison (sous-traitance) avec la température de nettoyage par exemple et toutes autres mesures complémentaires,… Précisez également comment sont nettoyés et désinfectés tous vos appareils de nettoyage comme les aspirateurs.


- Sites d’activités / Attractions :

  • Indiquez si vous appliquez ou non le principe de la « jachère » entre deux visites de groupes (exemple : utilisation de 50 % du parc de vélo le J1 et 50 % du parc restant en J2),
  • Identifiez des créneaux si vous limitez vos groupes à des personnes faisant partie d’une même « tribu »,
  • Indiquez vos procédures habituelles de nettoyage et les mesures de désinfection sur vos équipements (audio guides), mise en place de chariot d’hygiène,
  • Fournissez le cas échéant des équipements à usage unique : gants, charlotte, masques, sur-chaussures,
  • Dématérialisez l’achat avec le paiement en ligne (pas de file d’attente, pas de regroupements aux comptoirs,
  • Repoussez toutes manipulations de cash dans la mesure du possible et nettoyez, après chaque usage, vos terminaux de paiement,
  • Dans les toilettes publiques, nettoyez et désinfectez selon un protocole strict et fournissez des stations de désinfection des mains. N’oubliez pas d’afficher le protocole dans les sanitaires toujours dans l’objectif de réassurance !


- Restauration :
La restauration est Interdite en groupe jusqu’à nouvel ordre. Privilégiez les plats à emporter, le roomservice, les paniers gourmands,… Il est possible de se rapprocher de traiteurs, restaurateurs, producteurs. Cf. point numéro 3 « Alimentation / restauration à organiser ».

L’ensemble du dispositif devra être repris dans un manuel incluant chaque protocole. Et n’oubliez pas de l’actualiser autant que nécessaire en fonction de l’évolution de vos procédures. Si possible, faites-les (vos procédures) évaluer par un tiers et tenez-les à disposition de tous (client et personnel).

 

2) L’agilité et la flexibilité

Autre point soulevé, votre capacité à l’agilité et la flexibilité dans le cas des annulations ou reports. Dans la mesure du possible, il est conseillé d’assouplir vos conditions de réservation et d’annulation. Et n’oubliez pas de dématérialiser au maximum les paiements.

Pour rappel, l’ordonnance du 25 mars dernier : https://tourisme.vendee-expansion.fr/dossiers-thematiques/covid-19-coronavirus/4124-annulation-report-remboursement-de-voyages-et-de-sejours-ce-que-dit-lordonnance-du-25-mars-2020.html

3) Alimentation / restauration : à organiser

Afin de faciliter la recherche de vos clients en matière d’alimentation et de restauration, valorisez vos propres partenaires locaux : artisans, restaurateurs, agriculteurs qui peuvent assurer un service de livraison ou une livraison faite par vous-mêmes sous forme d’un dépôt-vente.

Dans la mesure du possible, essayez de leur proposer une diversité d’offres. Recensez et indiquez les services de livraison opérationnels ou les drives dans les environs. Et surtout n’oubliez pas de communiquer ces informations sur votre site Internet. Cela provoquera une image positive de votre établissement !

4) Les activités qui sont possibles et dans quelles conditions

Il vous est conseillé de mettre en place une véritable conciergerie. Devenez un prescripteur des offres environnantes. Privilégiez les sites ou activités qui possèdent une plateforme de réservation en ligne, toujours dans un souci d’éviter à vos clients les files d’attente aux guichets

 

 

 

Pourquoi être partenaire de l'OT ?

Vous êtes acteur du tourisme et de la vie boulounencque ?

Découvrez toutes nos offres partenaires !

Vous souhaitez...

  • Développer votre activité ?
  • Vous faire connaître auprès du grand public ?
  • Accroître votre notoriété par une présence dans les supports de communication ?
  • Contribuer au développement touristique local ?
  • Appartenir à un réseau fort et compétent ?
  • Diffuser vos animations ou actualités ?
  • Bénéficier de conseils et d’un accompagnement professionnel ?
  • Vous impliquer dans la vie locale de votre territoire ?
  • Pouvoir déposer vos documentations de promotion ?

Devenez partenaire de l’Office de Tourisme et bénéficiez de votre présence dans nos éditions, sur notre site internet, présentoirs...

Demandez votre dossier complet de partenariat à l'Office de Tourisme (documents à remplir + cotisations à régler) : contact@tourisme-leboulou.fr

Attention, si le guide annuel est déjà édité, vous ne bénéficierez que d'une insertion sur notre site internet www.tourisme-leboulou.fr, (le tarif reste inchangé).

Des ateliers numériques sont proposés par l'Office de Tourisme inscriptions et détails ici : ICI