Myriam et moi, quadragénaires en quête de découverte, voulons profiter du week-end des Journées Européennes du Patrimoine pour aller explorer notre beau département. C’est samedi matin et comme tout bon touriste lambda, nous allumons notre tablette et entamons une recherche sur le web. On ne sait pas exactement ce qui nous ferait envie. Tout ce que l’on sait, c’est que l’on veut de l’insolite, quelque chose qui sorte de l’ordinaire, nous voulons être surprises ! Quelque chose qui conjuguerait le culturel et le ludique ! Pourquoi pas ?!

Après différentes recherches et concertations, ça y est, nous avons fait notre choix ! Notre cœur flashe sur Le Boulou ! Nous sommes intriguées par une visite contée qui met en lumière un certain personnage se nommant « Thérèse Figueur » et qui serait à priori Madame « Sans-Gêne » ! Incroyable, j’ai joué cette pièce une semaine avant au théâtre, alors j’ai envie d’en savoir plus, forcément !

Le temps presse, la visite a lieu l’après-midi et il faut s’inscrire, alors nous contactons l’Office de Tourisme du Boulou et avons affaire à Anthony qui nous donne encore plus envie de venir !

Après le repas de midi, nous quittons nos domiciles respectifs situés à Argelès-sur-Mer et partons ensemble à la rencontre de cette fameuse Thérèse ! Il nous faut environ 15 minutes pour arriver au Boulou par la D618. Nous trouvons facilement l’Office de Tourisme. Nous retrouvons Anthony (que nous avons eu le matin même au téléphone !) qui nous dit d’aller patienter sur le parvis de l’église… Nous attendons un bref instant et voilà que débarque Thérèse dans son magnifique costume de soldat, elle nous surprend par sa gouaille et son franc-parler.

Tous les ingrédients sont réunis pour nous emmener dans une autre époque, celle de la Bataille du Boulou et de cette Guerre des Pyrénées.

D’anecdotes croustillantes en faits historiques, ce personnage haut en couleurs nous a fait découvrir Le Boulou d’une manière insolite ! D’ailleurs, je n’imaginais pas qu’il y avait autant de patrimoine dans cette ville ! Décidément, nous avons des choses juste à côté de chez nous et on ne prend même la peine d’aller visiter, il va falloir remédier à ça très prochainement ! Myriam et moi recommanderions cette visite à quiconque voudrait visiter Le Boulou de manière insolite ! Sacrée histoire que celle de ce soldat « Sans-Gêne ».